Actualités ATAA

Les Français ont confiance dans les associations

Plus de la moitié des Français accordent leur confiance aux associations pour réaliser des missions d’intérêt collectif.

Le Don en confiance vient de publier son 10e baromètre portant sur la confiance des Français envers les associations et les fondations en 2017.

On y apprend que 54 % des Français déclarent avoir confiance dans les associations et les fondations qui font appel au don alors qu’ils sont seulement 10 % à faire confiance aux partis politiques, 22 % aux médias et 42 % aux syndicats.

La confiance à l’égard de ces organismes sans but lucratif est en progression chez les jeunes, puisque 63 % des Français de moins de 35 ans leur font confiance en 2017, soit une progression de 3 points par rapport à l’année dernière. En revanche, elle s’émousse chez les Français plus âgés qui sont seulement 51 % à leur accorder du crédit (soit une baisse de 4 points par rapport à 2016).

Pour plus des trois quarts des Français, le premier levier de confiance à l’égard des associations et fondations réside dans le contrôle dont elles font l’objet. Viennent ensuite leur gestion rigoureuse des dons, le respect des missions qu’elles affichent et l’efficacité de leurs actions.

Quant aux principaux domaines dans lesquels les Français font plus confiance aux associations et fondations faisant appel aux dons qu’aux pouvoirs publics, on retrouve, en première place, la protection des animaux, puis en deuxième et troisième position, le soutien dans les pays en développement et la lutte contre la pauvreté et l’exclusion.

Comité de la Charte du Don en Confiance, Baromètre de la Confiance 2017, 4 octobre 2017

La culture du moringa

Pourquoi ?

Suite à plusieurs projets menés au Sénégal, le groupe a souhaité diversifier ses actions dans d'autres pays d'Afrique Francophone. ATAA a fait un appel à projets. Le projet du BENIN est à l’étude car il correspond à notre éthique et également à la qualité que nous demandons.

Projet :

L’objet du projet est de cultiver et exploiter la plante « miracle » MORINGA OLIFEIRA qui a des qualités nutritives, pharmaceutiques… Parmi ses innombrables propriétés, elle donne plusieurs récoltes par an, demande très peu d’eau et a un pouvoir filtrant pour l’eau.
ATAA est entré en contact avec l'association EWE Solidarité BENIN dont le siège est basé à Caen.
Notre référente locale est Sylvaine FRANCOIS
Le projet a été initié par une demande locale béninoise située dans la commune de GRAND-POPO au sud du Benin

Conclusion

Après établissement d’un business plan sur le projet Moringa à Grand-Popo, comprenant acquisition de terrain, clôture, semences, production et commercialisation , nous constatons que ce projet ‘important’ ne peut pas rentrer dans nos attributions .
En conséquence de quoi, nous n’y donnons pas de suite tout en restant à l’écoute

Page générée en 0,0429 s