Actualités ATAA

Les Français ont confiance dans les associations

Plus de la moitié des Français accordent leur confiance aux associations pour réaliser des missions d’intérêt collectif.

Le Don en confiance vient de publier son 10e baromètre portant sur la confiance des Français envers les associations et les fondations en 2017.

On y apprend que 54 % des Français déclarent avoir confiance dans les associations et les fondations qui font appel au don alors qu’ils sont seulement 10 % à faire confiance aux partis politiques, 22 % aux médias et 42 % aux syndicats.

La confiance à l’égard de ces organismes sans but lucratif est en progression chez les jeunes, puisque 63 % des Français de moins de 35 ans leur font confiance en 2017, soit une progression de 3 points par rapport à l’année dernière. En revanche, elle s’émousse chez les Français plus âgés qui sont seulement 51 % à leur accorder du crédit (soit une baisse de 4 points par rapport à 2016).

Pour plus des trois quarts des Français, le premier levier de confiance à l’égard des associations et fondations réside dans le contrôle dont elles font l’objet. Viennent ensuite leur gestion rigoureuse des dons, le respect des missions qu’elles affichent et l’efficacité de leurs actions.

Quant aux principaux domaines dans lesquels les Français font plus confiance aux associations et fondations faisant appel aux dons qu’aux pouvoirs publics, on retrouve, en première place, la protection des animaux, puis en deuxième et troisième position, le soutien dans les pays en développement et la lutte contre la pauvreté et l’exclusion.

Comité de la Charte du Don en Confiance, Baromètre de la Confiance 2017, 4 octobre 2017

Les règles de fonctionnement d’ATAA

ATAA (Association Transafricaine Amitiés Afrique) développe des collaborations avec des populations d’Afrique francophone qui émettent des besoins relevant de l’économie de leurs villages.

ATAA apporte son expertise technique et de gestion pour assurer la réussite des projets, et s’appuie sur l’organisation suivante :

  • La présence continue d’un référent du village qui assure l’interface avec ATAA.
  • La mise en œuvre d’un système de financement local à travers une caisse de microcrédit. Nous mettons à disposition de cette caisse des fonds (définis au sein de l’association) afin de procéder à la réalisation des projets.
  • Un mode de cofinancement entre ATAA, le village et d’autres partenaires du village. Nous ne finançons jamais 100 % d’un projet. Cette pratique oblige les villageois à se motiver pour leur propre village. D’autre part, cela nous permet de financer plusieurs projets en même temps.
  • Pour confirmer les différents financements, l’association signe systématiquement une convention qui cadre le projet, ses objectifs et les résultats attendus avec les différents partenaires du projet.
  • Une traçabilité des projets dans la phase de construction, mais aussi de fonctionnement lorsqu’il s’agit de projets de production (reporting, …). Cette démarche nous permet de suivre l’évolution, la rentabilité et la pérennité de ces projets.
  • Chaque euro collecté par ATAA est intégralement reversé aux projets d’investissements sélectionnés.

Concrètement, ATAA procède à des appels à projets diffusés auprès de son réseau qui lui permettent de sélectionner et de suivre de bout en bout chaque dossier retenu.

En relation avec les porteurs de projet, ATAA propose une méthodologie globale de gestion du projet qui répond aux besoins exprimés par les villageois, et où l’expertise des différents membres du groupe ATAA peut s’exprimer.

De l’idée initiale émise par les villageois, en passant par l’élaboration du dossier, son financement, son suivi et jusqu’à sa finalisation, l’idée générale est de financer des projets et de capitaliser les sommes allouées en demandant leur remboursement à la caisse locale de microcrédit. Ainsi ATAA permet de réaliser immédiatement les projets en injectant du budget. Puis de créer un fonds de roulement local permettant de financer de futurs projets. Ce dispositif permet de sensibiliser le village à la rentabilité des projets : Créatrice de richesses durables.

Les ressources de l’association proviennent des cotisations des membres, de dons d’adhérents et d’entreprises. ATAA réalise également des actions de collectes de fonds telles que lotos, soirées dansantes, concerts, théâtre...

Des représentants d’ATAA se rendent périodiquement sur place, dans les villages que nous suivons, pour former, conseiller, vérifier, ajuster les projets et créer une relation de confiance. Les frais engagés pour ces voyages sont pris en charge personnellement par les membres.

Page générée en 0,0491 s